rachat-trimestres-retraite.jpg

Tout savoir sur le rachat de trimestres pour la retraite

En vue de percevoir la retraite à taux plein, le salarié ou le travailleur assuré a l’obligation de cotiser un nombre déterminé de trimestres. Cependant, si durant sa vie active, il n’a pas pu couvrir tous les trimestres légalement prévus, une possibilité s’offre à lui. Il peut racheter des trimestres afin de percevoir la retraite à taux plein. Pour avoir plus d’informations sur cette possibilité, vous devez certainement aller jusqu’à la dernière ligne de cet article.

Qu’est-ce le rachat de trimestres pour la retraite ?

Pour que vous compreniez mieux cette possibilité qui s’offre à vous, une explication claire est nécessaire. En effet, quand on parle du rachat de trimestres pour la retraite, il s’agit du moyen par lequel vous allez atteindre la couverture de la totalité des trimestres exigés par l’assurance. Cela vous permettra d’accéder à une retraite à taux plein. Vous pouvez prendre cela comme un investissement que vous faites pour votre retraite. Toutefois, vous devez bien faire le calcul.

Le rachat de trimestres : pourquoi faut-il le faire ?

La seule condition pour percevoir une retraite à taux plein est de suffisamment cotiser durant la période de vie active. En cas de non-respect de cette condition, l’assuré va subir la peine de décote. En d’autres termes, une réduction du montant normal de la pension sera appliquée à l’assuré qui part en retraite. Afin d’éviter cette situation, deux solutions s’offrent aux travailleurs assurés. D’abord, il cotise au-delà de l’âge légal pour partir en retraite. Cela signifie qu’il ira un peu tardivement en retraite.

En deuxième option, il peut cotiser plus, de sorte à racheter des trimestres complémentaires afin de suppléer ses droits. Cette option permet à l’assuré de partir en retraite sans subir de décote lorsque l’âge légal de départ est atteint. Néanmoins, il faut retenir que cette option est une solution valable si, durant la vie active, vous aviez cette capacité financière.

Quels sont les trimestres susceptibles d’être rachetés ?

Le rachat de trimestres n’est pas pour tous les salariés assurés. C’est un moyen strictement réservé aux travailleurs assurés ayant connu des interruptions de travail dans leur vie professionnelle, entraînant des années incomplètes. Cela concerne également les personnes ayant suivi de longues études supérieures ou des stages.

À cet effet, le nombre de trimestres susceptibles d’être rachetés peut, au maximum, être douze (12). Pour un tel assuré, cette opération a un coût élevé qui se traduit par l’augmentation des cotisations pour la retraite jusqu’à 5 ans selon le nombre de trimestres à racheter.

Le rachat de trimestres : quel est le prix ?

Pour racheter des trimestres de retraite, tous les fonctionnaires, salariés du privé ou travailleurs non-salariés peuvent le faire en cotisant plus. Cependant, ce ne sera pas dans les mêmes conditions. Si dans le privé, il est possible de le faire jusqu’à 66 ans, dans le public, cela n’est possible que jusqu’à 60 ans. À cet effet, si les conditions varient, cela est tout autant logique que les prix de rachat de trimestres soient aussi différents. En effet, les droits à la retraite divergent d’un régime à un autre. Pour cela, il faudra bien compter tous vos trimestres à racheter. Si vous êtes encore très jeune, le prix peut être moins élevé. Mais, si vous êtes très âgé, le prix peut bien être élevé, toujours en considération du nombre de trimestres restants.

Dans quelle mesure le rachat de trimestres est-il avantageux ou non ?

Tout est question de situation personnelle. Lorsque vous avez commencé à travailler très tôt et que vous n’avez connu aucune situation interrompant votre carrière, cela manque, sans doute, de pertinence. En revanche, si vous avez connu des interruptions professionnelles ou que vous aviez fait de longues études, cela devient tout à fait pertinent.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser des outils mis en ligne souvent par les caisses de retraite afin d’estimer éventuellement le coût d’un rachat de trimestres. Mais, vous avez également la possibilité, sans engagement de rachat, de vous rapprocher de votre caisse de retraite afin de demander une simulation des chiffres.

Les fonctionnaires : quelle possibilité pour le rachat de trimestres ?

Lorsque vous êtes fonctionnaire et que vous manquez de trimestres, au maximum douze, vous avez trois possibilités. Premièrement, vous augmentez votre durée de service ainsi que les bonifications. Cela vous permettra d’atteindre ou de vous rapprocher du taux de liquidation de votre pension de retraite. Deuxièmement, vous devez accroître votre durée d’assurance pour éliminer les effets de la décote. Troisièmement, vous devez allier l’augmentation de votre durée de service avec celle de votre durée d’assurance.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *