La retraite complémentaire des salarié : l’AGIRC-ARRCO

La retraite est synonyme chez le salarié de perte de gains en raison de la cessation de son activité professionnelle. Il n’y a donc pas de doute sur le fait qu’une retraite, ça se prépare. C’est dans cette optique que le gouvernement met en oeuvre tout le nécessaire pour assurer aux salariés une retraite décente. C’est ainsi que la caisse de retraite complémentaire de l’AGIRC-ARRCO a été mise en place. Toutefois, elle n’a pas toujours été sous cette forme où nous la connaissons aujourd’hui.

Qu’est-ce que l’AGIRC ?

L’AGIRC, c’est l’Association Générale des Institutions de Retraite Complémentaire des Cadres. C’était l’organisme qui s’occupait des retraites complémentaires des salariés cadres et assimilés-cadres ; c’est-à-dire qu’elle ne pouvait recevoir que les cotisations d’une catégorie de salariés donnée que sont les cadres et leurs assimilés. Elle gérait, au moment de l’avènement de l’AGIRC-ARRCO, 4,2 millions de salariés et 3 millions de retraités.

Qu’est-ce que l’ARRCO ?

L’ARRCO, quant à elle, se définit comme l’Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés. En effet, elle était affectée à la gestion des retraites complémentaires de tous les salariés. C’est pour ainsi dire qu’elle gérait la retraite complémentaire des non-cadres comme celle des cadres. Il faut donc retenir qu’avant l’avènement de l’AGIRC-ARRCO, les salariés-cadres cotisaient à l’AGIRC comme à l’ARRCO. L’ARRCO comptait environ 18 millions de cotisants et 12 millions de retraités.

La fusion de l’ARRCO et de l’AGIRC

En réalité, les deux régimes (l’ARRCO et l’AGIRC) ont subi une fusion le 1er janvier 2019. Devenu ainsi un seul régime, l’AGIRC-ARRCO est maintenant le régime de retraite complémentaire obligatoire pour tous les salariés du secteur privé. De cette façon, l’AGIRC-ARRCO fournit aux salariés du privé leur pension de retraite complémentaire sur la base du régime par points. Cependant si le régime par points a été maintenu, on ne peut pas en dire autant pour les autres principes. Donc, les salariés admis à la retraite à compter du 1er janvier recevront tous un seul paiement mensuel au lieu de deux (pour les cadres).

La retraite complémentaire des salarié : l'AGIRC-ARRCO

Concrètement, l’AGIRC-ARRCO est complémentaire au régime de retraite de base pour tous les salariés du privé (industrie, commerce, agriculture). C’est aussi un régime de retraite complémentaire. C’est pour dire que les cotisations de la génération en activité servent à payer les pensions des personnes à la retraite. C’est un système de sécurité sociale basée sur la solidarité entre générations.

Pour finir, le dernier aspect important de l’AGIRC-ARRCO à comprendre est celui des points de retraite. Le régime par points consiste à transformer les cotisations versées par les salariés et leurs employeurs en points. Le montant de la pension est donc déterminé en multipliant les points rassemblés par le salarié par la valeur du point en vigueur.

About the author